Le sport à l'épreuve du management interculturel

 

Rares sont ceux qui ne connaissent pas la nationalité de grands sportifs comme Mickael Jordan, Roger Federer, Lionel Messi, Cristiano Ronaldo ou Usain Bolt. 

Par leurs performances sportives, ces athlètes conns contribuent indéniablement au rayonnement de leurs cultures et pays respectifs. 

Véritables ambassadeurs, les sportifs sont sur le devant de la scène lors de compétitions internationales et leurs performances braquent sur leurs pays le projecteur médiatique global. 

Ils sont aussi, très souvent, un reflet, parfois cocardier, de leur culture et se retrouvent bien souvent confrontés aux différences interculturelles dans le cœur du brassage ethnique propre au monde sportif... 

 

Le sport comme vitrine culturelle


Sur la scène internationale, le sport est un vecteur de rayonnement, d’échange et un moyen pour des pays en retrait de l’actualité internationale de faire parler d’eux : les sprinters jamaïquains, les coureurs de fond kenyans, ou encore les Malgaches, champions du monde de pétanque. 

 

Les gestes qui attestent l’attachement des sportifs à la réussite et au rayonnement de leurs pays sont nombreux. Certains font des affaires dans leur pays, se lancent en politique, soutiennent la diplomatie économique et sportive de leur gouvernement. En France, par exemple, des champions comme Laura Flessel (actuelle ministre des Sports) ou Teddy Tiner, et bien d’autres, l'ont démontré en soutenant activement la candidature de la Ville de Paris pour les Jeux Olympiques de 2024. C'est la preuve que le sport permet aussi de rassembler et de fédérer des sportifs de différentes disciplines pour défendre les valeurs et donc la culture d’un pays. 

 

Le sport rassemble les foules, les cultures et il arrive qu’il aide à dépasser les antagonismes entre pays, peuples, personnes ou mêmes cultures. On citera par exemple les cinq matchs de foot organisés entre la Corée du Nord et du Sud entre 2008 et 2015, au travers desquels les deux pays ont été rassemblés en l'espace de 90 minutes. 

C’est un bel exemple que le sport est un moyen de fédérer les pays et de ce point de vue un miroir des interactions culturelles... 

 

 

Des sportifs au plus près de l’interculturel 

 

Avec l’internationalisation des équipes de sport, les sportifs de niveau international sont les premiers à être concernés par les conséquences de cet enjeu et donc du management interculturel. 

Changements de clubs internationaux, tournois mondiaux, équipes multiculturelles, les interactions entre athlètes de cultures différentes sont permanentes et toujours plus nombreuses. Tout comme les salariés d’une entreprise internationale, les sportifs sont baignés dans l’interculturel et doivent faire face aux enjeux de mobilité internationale. 

Ainsi les athlètes internationaux comme les expatriés d’une entreprise internationale relèvent tous les mêmes défis liés aux différences interculturelles rencontrées dans le cadre personnel et professionnel comme par exemple : l’intégration, la prise de conscience des différences culturelles de chacun, la reconnaissance de l’autorité, la manière de gérer les conflits, etc.. Négliger les différences culturelles au sein d’une équipe internationale d’une grande entreprise c’est fermer les yeux sur la réussite d’un projet et le management de l’équipe. Il en est de même dans le milieu sportif. 

 

Ne pas prendre en compte les différences culturelles liées aux diverses cultures au sein d’une équipe sportive revient à court-circuiter les talents, au point parfois de nuire à la carrière des sportifs… En effet, les interactions entre les joueurs de cultures différentes au sein d’équipes internationales peuvent être source d'incompréhension, de malentendus voire de mésententes susceptibles de mener à des contre-performances sportives. 

 

 

Le management interculturel pour les équipes sportives internationales

 

Qui dit alors équipes internationales dit par conséquence prise en compte des différences culturelles et leur impact sur le quotidien professionnel. Dans le monde sportif comme dans le monde de l’entreprise, la gestion de la diversité culturelle est une source de dépassement de soi qui implique de mieux comprendre l’autre, sa culture et son comportement induit. 

 

La prise de conscience des différences culturelles au sein de l’équipe permettra de sortir de son cadre de référence pour mieux s’adapter et éviter la pensée unique. Cela vaut pour un épanouissement culturel mais aussi personnel menant à la réussite d’une équipe internationale confrontée aux différences interculturelles… 

Voir les autres rubriques

  1. DossierDocumentation

Google+

AKTEOS

6 rue du Quatre Septembre
92130 Issy les Moulineaux
France

Dept Interentreprises
+33 (0)1 55 95 85 13
inter@akteos.fr


Dept Intra-entreprise

+33 (0)1 55 95 85 18
intra@akteos.fr

Akteos autour du monde

Amsterdam

Bangalore

Beijing

Berlin

Bruxelles

Casablanca

Chennai

Dubaï

Genève

Hong Kong

Istanbul

Lisbonne

Londres

Madrid

Mexico

Milan

Montréal

Moscou

Nairobi

Niamey

Paris

Prague

Rangoun

Rio de Janeiro

Sao Paulo

Shanghai

Singapour

Tel Aviv

Tokyo

Washington

Nous utilisons des cookies à des fins de statistiques et personnalisation des contenus.

Akteos a également publié sa politique de confidentialité sur la gestion des données à caractère personnel.

En savoir plus

J'ACCEPTE