Le Nouveau Nordique Noir

Durant toute mon enfance et jeunesse passée à Copenhague au Danemark, les films proposés par les réalisateurs danois étaient pour la plupart destinés à la famille et aux jeunes. Certains d'eux étaient des films pour enfants avec des ambiances rocambolesques, légères et drôles, des farces et comédies populaires. Si l'on n'est pas danois, je dirais que c'était quasi impossible à exporter et apprécier...


1996 a été l'année où le film danois s’est finalement libéré d’une longue série de films artistiquement légers. D’ailleurs, les danois eux-mêmes étaient d’accord sur ce point. Durant cette période, ils se rendaient surtout au cinéma pour voir des films de réalisateurs américains et anglais. L’avis de Thomas Vinterberg, réalisateur, le souligne : « En 1996, l’intérêt du public danois est si faible qu’il préfère ne pas choisir d’aller au cinéma pour voir un film danois. Il est ridicule que le public devrait être surpris de voir un bon film danois ».


A la fin des années 1990, le cinéma danois prend un nouveau tournant avec une nouvelle vague de réalisateurs débutants qui arrivent sur les écrans. Thomas Vinterberg ("Festen"), Nicolas Winding ( dans la triologie "Pusher") puis Niels Arden, Carsten Fromberg et Anders Rønnow-Klarlund : tous ont injecté du sang neuf et contribué à créer le contour d'un nouveau départ.
Mais le précurseur de cette nouvelle vague de drames a plus particulièrement été le film "Nightwatch" de Ole Bornedal. Grand succès critique et commercial de 1994, Night Watch est le premier film d'horreur danois considéré comme un brise-lames pour cette nouvelle vague cinématographique du Danemark. Il est l'exemple même que les gens ne doivent plus être si gentils, si sobres, si lettrés et qu'une jeunesse moderne a le droit d'exister dans le cinéma danois.


Depuis ces années là et jusqu'à aujourd'hui, le Danemark et les autres pays scandinaves proposent une littérature et une filmographie nouvelle : le Nouveau Nordique Noir.

En voici quelques exemples :

  • BROEN

BroenConsidérée comme la meilleure série du moment au niveau mondial, Broen est un thriller intimiste à la violence suggérée et qui mise sur la rivalité des deux grandes nations scandinaves, la Suède et le Danemark. Son succès est mondial et met en scène un crime partagé entre ces deux pays. Un serial killer, pervers jusque dans ses mises en scène géographiques, dépose le corps de ses victimes sur le tout nouveau pont qui relie l'île de Sealand au Danemark à Malmö, pointe sud de la Suède. La grande suédoise blonde Sofia Helin (jouée par Saga Noren) et le macho danois Kim Bodnia (par Martin Rohde) incarnent à eux deux tout le mystère du Nord et l’ambiance glaciale qui y règne.

  • THE KILLING

The Killing

Polar pluvieux avec un commissaire grognon cachant bien son charme féminin, « The Killing » est une série danoise qui a été diffusée sur Arte et est devenue culte en France. Bienvenu dans la sombre et pluvieuse Copenhague ! Dans cette série policière, le commissaire est une femme sans grâce qui boit sa bière au goulot emmaillotée dans son pull tricoté par les Inuits du Groenland. Solitaire, entêtée, grognon et extrêmement douée sur le plan professionnel, Sarah Lund (jouée par Sofie Grabøl) est un personnage masculin. Comme elle est une femme, elle a tout faux au pays des familles modèles : mère célibataire, elle s'occupe peu de son fils.

  • BORGEN

BorgenN’oublions pas non plus la série BORGEN où les spectateurs découvrent les coulisses de la politique à travers une femme Premier Ministre, une journaliste et un conseiller en communication.

En Danois, Borgen signifie le « château » et fait allusion à Christiansborg, château où siège le gouvernement danois avec le bureau du Premier Ministre et situé au centre de Copenhague. Car ce petit royaume de 5,5 millions d'habitants est en effet une démocratie. Borgen, c'est les coulisses de la démocratie moderne au travers d'une série politique toute aussi excitante qu'un thriller.

A priori, aucun point commun avec le Français moyen, ni majoritairement protestant, ni d'esprit collégial, ni vraiment pour l'égalité des sexes ne ressort. Et pourtant, les Services culturels de l'Ambassade du Danemark à Paris sont les premiers étonnés que les Français se passionnent pour cette série qui a vidé les rues le soir à Copenhague et a obligé les politiciens danois à réagir aux sujets abordés par la série comme l'immigration, l'alliance avec les États-Unis et l'autonomie des colonies.

 

Au delà des séries, le Nouveau Nordique Noir c'est aussi des auteurs scandinaves à succès. Qui ne connait pas la trilogie "Millenium", écrite par feu le suédois Stieg Larsson, qui a séduit le monde entier avec ses drames sordides dont Lisbet Salander fut l’héroïne gothique ? Les livres de Stieg Larsson approchent rapidement la vente de 80 millions d'exemplaires. Ceux d’un autre auteur à succès, Jo Nesbø (Norvège), a passé les 25 millions de lecteurs. Et on pense aussi aux livres de Jussi Adler-Olsen (Danemark) qui ont dépassé dix millions d'exemplaires. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : le polar scandinave est un succès d'exportation extrême.


Est-ce que la tendance du Nouveau Nordique Noir restera ? Je n’en sais rien. Mais il est incontestable que nos réalisateurs, acteurs et écrivains danois comme scandinaves ont su s’imposer sur la place mondiale. Et avec tout le talent qui est le leur, qui sait ce qu’ils nous proposeront la prochaine fois ? J’ai hâte de continuer à les suivre.


par Pia Abildgaard, Consultante interculturelle franco-danoise

Article proposé par Pia

Pia Abildgaard, Consultante Danemark Akteos

Danoise d’origine, Française d’adoption et Européenne par conviction, Pia s’est illustrée dans des structures de conseil en développement à l’international depuis 25 ans.

Elle vit entre la France, le Danemark et l’Angleterre et forme aujourd'hui des top managers en vue d’une expatriation ou d’une collaboration internationale réussie au Danemark.

Toutes les Akteos' News

L'echo interculturel #25 : Décodez la culture Asiatique

Découvrez toutes nos informations, évènements, articles sur

...

L'echo interculturel #24 : Interculturel et Afrique

Découvrez toutes nos informations, évènements, articles sur

...

L'echo interculturel #23 : Management interculturel

Découvrez nos articles, anecdotes et informations sur le man

...

L'Echo interculturel #22 : Focus sur le Japon

Découvrez nos articles et informations sur le Japon...

...

L'Echo interculturel #21 : Focus sur les USA

Découvrez nos articles et informations sur les Etats-Unis...

...

L'Echo Interculturel #20 : Le leadership au féminin

Pourquoi Hillary Clinton incarne-t-elle le leadership au fém

...

L'Echo Interculturel #19 : Focus interculturel sur l'Asie

"Plus on apprend, plus on voit qu'on ignore beaucoup de chos

...

Voir les autres rubriques

  1. DossierDocumentation

Google+

AKTEOS

6 rue du Quatre Septembre
92130 Issy les Moulineaux
France

Dept Interentreprises
+33 (0)1 55 95 85 13
inter@akteos.fr


Dept Intra-entreprise

+33 (0)1 55 95 85 18
intra@akteos.fr

Akteos autour du monde

Amsterdam

Bangalore

Beijing

Berlin

Bruxelles

Casablanca

Chennai

Dubaï

Genève

Hong Kong

Istanbul

Lisbonne

Londres

Madrid

Mexico

Milan

Montréal

Moscou

Nairobi

Niamey

Paris

Prague

Rangoun

Rio de Janeiro

Sao Paulo

Shanghai

Singapour

Tel Aviv

Tokyo

Washington